Les chutes Victoria

Le Stanley & Livingstone aux chutes Victoria
Le Stanley & Livingstone aux chutes Victoria

Les chutes Victoria ou Mosi-oa-Tunya (la fumée qui gronde) est une chute d’eau qui se trouve en Afrique australe sur le fleuve Zambèze entre la Zambie et le Zimbabwe. Elles font partie des chutes les plus grandes du monde.

 

Les chutes Victoria sont considérées par certain faisant partie des 7 merveilles naturelles du monde. David Livingstone, le missionnaire et explorateur écossais, serait le premier européen à avoir vu les chutes et les a nommé du nom de la reine. C’est toujours sous ce nom qu’elles sont évoquées au Zimbabwe. Le nom indigène et plus ancien de Mosi-oa-Tunya est le nom officiel en Zambie. Bien qu’elles ne soient ni les plus grandes, ni les plus larges chutes d’eau du monde, elles sont en revanche les plus longues. Leur largueur est de 1'708 mètres et leur hauteur de 108 mètres et forme une des plus impressionnante chute d’eau du monde.

 

La saison des pluies sur le bassin du Zambèze (qui se trouve en amont des chutes) va de fin novembre à début avril et la saison sèche sévit le reste de l’année. Les mois où les chutes reçoivent le plus d’eau sont généralement les mois de février à avril. La vapeur qui se dégage des chutes peut monter jusqu’à une altitude de plus de 400 mètres (mais parfois presque le double) peut être vue sur plus de 50 kilomètres à la ronde. Lors de la pleine lune, il est possible de voir un arc-en-lune en lieu et place de l’arc-en-ciel qui est visible durant la journée. Il est par contre pratiquement impossible de voir le fond des chutes lors de la saison des pluies tellement il y a de vapeur et vous serez détrempé lorsque vous vous approcherez des chutes de trop près.


La réserve privée des chutes Victoria

La réserve privée des chutes Victoria dépasse les 6'000 acre et se trouve à moins de 10 minutes des chutes Victoria. La réserve se trouve en bordure du parc national « Zambezi National Park ». Vous trouverez des étendues sauvages jusqu’à la frontière du Botswana.  Les animaux sont libres de passer de la réserve privée au parc national car celle-ci n’est pas fermée. Tout les animaux normalement présent dans la savane y sont présent et notamment de grands troupeaux d’élépants.